J’ai vu le vent glisser sur les plages de Vendée, pousser quelques chars à voile vers le nord, vers Angers, emportant le souvenirs de Charette et les ombres des chemins creux, s’assoupir aux berges de la Maine chantonnant quelques histoires du Roi René, repartir, tribord toute vers de nouvelles républiques, mais très haut très vite, d’une traite, sous les étoiles, Paris dans les tunnels, réduire sa vitesse à 80, direction Lille, oublier progressivement le temps pour se fondre dans les brumes argentées de la Meuse, Mons-Charleroi, la Sambre est aplatie sous les néons roses des stations de gazoline, ce pays a quelque-chose d’étrangement rangé, Namur-Huy-limitation à 50 ils refont les chemins creux, plantés de cuberdons, sur le goudron la voie n’a plus la parole, alors, le vent suit les chouettes, il s’est posé à Liège d’où il repartira.

Le vent, l’orchestre, tout ça est là!

Bonnes vacances, rendez-vous bientôt en concert!

DSCN9673-670